Assouplissement du protocole sanitaire

La circulaire du 14 septembre et la conférence de presse du ministre de la santé ont des conséquences concrètes :

Article mis en ligne le 21 septembre 2020

par Pierre FAVRE

Message du ministère aux directeurs :

"L’évolution apportée à ces documents concerne essentiellement la définition des contacts à risque dans les écoles primaires. Le Haut conseil pour la santé publique (HCSP) a en effet recommandé d’adapter cette définition en s’appuyant sur le fait que « les enfants sont peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2 ». De plus, le HCSP souligne que les masques grand public de catégorie 1 répondant aux spécifications de l’Afnor (tels que ceux que le Ministère de l’éducation nationale fournit à ses agents) garantissent un niveau de filtration équivalent à celui des masques à usage médical.

En conséquence :

· Les élèves d’école maternelle ou élémentaire qui ont un camarade de classe positif à la Covid-19 ne sont plus « contacts à risque ». Ils peuvent continuer à aller normalement à l’école.

· Parce qu’il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace, un professeur en école maternelle ou élémentaire n’est plus considéré comme un « contact à risque » s’il a côtoyé un élève non masqué positif à la Covid-19.

Les fiches détaillées précitées sont actualisées :

que faire si un élève est susceptible d’avoir la COVID-19 ?

que faire si un élève est un cas confirmé de COVID-19 ?

-